Café Laurent

Ouvert en 1690 par Monsieur François LAURENT, le Café Laurent fût un haut lieu parisien de la vie littéraire et artistique, où les gens de lettres, philosophes et écrivains de l'Encyclopédie aimaient à se retrouver autour d'une nouvelle boisson : "l'Eau de Café".

Fontenelle, Houdar de la Motte, Rousseau et Voltaire firent la renommée intellectuelle de ce nouvel endroit autour de cette boisson dont Montesquieu disait : "Au café Laurent, on y apprête le café d'une telle manière qu'il donne de l'esprit à ceux qui en prennent".

On y dégustait également du thé des Indes, de la limonade, ainsi que des copeaux de chocolat et des agrumes dont on disait qu'ils éclaircissaient le teint ; Maximilien de Robespierre, l'"Incorruptible", fit quotidiennement usage de ces nouveaux fruits.

En 1946, ce café devient le "Café Tabou", rendez-vous des Intellectuels les plus célèbres de l'après guerre tels Queneau, Mauriac, Camus, Sartre, qui s'y retrouvaient le soir.
L'Engouement pour ce lieu incita le propriétaire à créer en sous sol la première " Cave " de Paris, le Tabou, lieu préféré des J3 et des Zazous.

On y buvait les premiers "Coca-Cola", Boris Vian jouait du jazz, Juliette Gréco récitait des poèmes de Queneau et Prévert, et chantait : "Nous sommes tous des existentialistes".
Cette cave accueillera plus tard d'autres célébrités comme Martine Carol, Mouloudji. Pendant plus de 40 ans, Le Tabou sera le Centre de la vie nocturne Germanopratine. "Miss Vice" y fût élue en 1949.

Les Soirées Jazz

Flavien - Barman du Café Laurent
Flavien - Barman du Café Laurent

Fullscreen